Skip to main content

Dégazage

Quelles sont les implications d´un potentiel dégazage en salle blanche ?

Le dégazage des matériaux en salle blanche est un aspect crucial à prendre en compte lors de la planification et de l’utilisation de ces environnements hautement contrôlés. Le dégazage fait référence à la libération de gaz ou de composés volatils à partir d’un matériau. 

Dans une salle blanche, le dégazage peut entraîner la contamination de l’air et des surfaces, ce qui est indésirable. Les matériaux utilisés dans les salles blanches doivent avoir un faible taux de dégazage. Dans le cas contraire, cela peut entraîner la présence de particules ou de contaminants chimiques, compromettant ainsi la propreté de la salle blanche et entraînant potentiellement une contamination des produits, des défectivités ou des dégradations de performances. 

L’étude des dégazages peut se faire à haute température ce qui permet de simuler un potentiel dégazage du matériau avant son introduction en salle blanche.

En résumé, le choix de matériaux à faible dégazage est essentiel pour maintenir la propreté et l’intégrité des salles blanches, garantissant ainsi des conditions optimales pour mener de manière satisfaisante les activités mises en jeu en salle blanche.

Caractérisation des composés émis par un matériau via des mesures en micro-chambre de dégazage µ-CTE au laboratoire

La micro-chambre de dégazage µ-CTE offre la possibilité de mettre en évidence les molécules susceptibles d´être dégazées par un matériau. Simuler le dégazage d´un matériau en micro-chambre permet d´une part de caractériser les contaminants chimiques pouvant potentiellement être émis par ce matériau et d´autre part d´avoir accès à la masse de contaminants dégazés par masse de matériau.

Le dégazage de matériaux est une méthode de choix pour déterminer la provenance d’une contamination, caractériser les émissions des matériaux et ainsi mener des actions préventives ou curatives.

Le matériau est placé à l’intérieur de la micro-chambre de dégazage et est balayé par un flux d’air ou azote. 

Le support adéquat est placé en sortie de micro-chambre afin de cibler les molécules d’intérêt (exemple : barboteur pour des acides ou tubes pour des COV…)

Ces mesures sont réalisées au laboratoire et sont destructives.

  • Diamètre : 6 cm
  • Profondeur : 5 cm
  • Débit d’air : air ou azote
  • Température de dégazage : de 30°C à 250°C

Les familles de composés qui peuvent être recherchées après dégazage du matériau en micro-chambre sont présentées ci-dessous. Les résultats d´analyses sont exprimés en masse de composés émis par masse de matériau, en général en ng/g ou µ/g.

  • Octaméthyl Cyclotétrasiloxane (D4) ; Hexaméthyl Disiloxane (HMDSO) (L2) ; Octaméthyl Trisiloxane (L3) ; Décaméthyl Tétrasiloxane (L4) ; Dodécaméthyl Pentasiloxane (L5) ; Hexaméthyl Cyclotrisiloxane (D3) ; Octaméthyl Cyclotétrasiloxane (D4) ; Décaméthyl Cyclopentasiloxane (D5) ; Dodécaméthyl Cyclohexasiloxane (D6)
  • Formaldéhyde ; Acétaldéhyde ; Acroléine (2-Propénal) ; Propanal ; Butanal (Butyraldéhyde) ; Isobutanal (Isobutyraldéhyde) ; Benzaldéhyde ; Pentanal (Valéraldéhyde) ; Isopentanal (Isovaléraldéhyde) ; Glutaraldéhyde ; m-Tolualdéhyde ; o-Tolualdéhyde ; p-Tolualdéhyde ; Hexanal ; 2-Butenal (Crotonaldéhyde) ; 2-Furaldéhyde (Furfural) ; Methacroléine
  • Ammoniac ; Acide Fluorhydrique (HF) ; Acide Acétique ; Acide Formique ; Acide Lactique ; Acide Nitreux ; Acide Nitrique ; Acide Propionique ; Phosphate ; Sulfate ; Acide Chlorhydrique ; Sodium

Consultez nos prestations d´analyses de contaminants chimiques dans l´air et en surface.

Let's get in touch